webinaire – CNSS : contribuer à la survie des entreprises

webinaire – CNSS : contribuer à la survie des entreprises

Les répercussions économiques et sociales liées au Covid-19 ont incité la CNSS à mettre en place des mesures d’accompagnement afin d’aider les entreprises à surmonter cette crise et à remettre en marche le moteur économique. Dans ce cadre, la Chambre de Commerce Suisse au Maroc (CCSM) a organisé le 2 décembre dernier, un webinaire sous le thème : « CNSS : Nouvelles mesures d’accompagnement des entreprises ».

Nouveau webinaire et toujours le même intérêt pour la thématique proposée. Le rendez-vous du 2 décembre dernier organisé sous le thème « CNSS: Nouvelles mesures d’accompagnement des entreprises » a connu la participation d’un grand nombre d’entreprises et de professionnels opérant dans différents secteurs. Animée par Christophe de Figueiredo, Président de la Chambre de Commerce Suisse au Maroc, la rencontre virtuelle a vu la participation de Omar Souabni, Directeur du pôle réseau à la CNSS. « Ces webinaires s’inscrivent dans la continuité des débats initiés par la CCSM et dont l’objectif est d’apporter des réponses concrètes aux interrogations des membres et partenaires de la Chambre, quant à la gestion de la crise actuelle », a expliqué Christophe de Figueiredo lors de l’introduction de l’événement.

Les principales mesures de la CNSS

Dans le cadre de la mise en œuvre des décisions du Comité de Veille Economique (CVE), la CNSS a procédé, en septembre dernier à une remise totale sur les majorations de retard (astreintes et frais de recouvrement relatifs aux créances des périodes juin 2020 et antérieures) pour les entreprises dont les secteurs d’activité sont impactés par le Covid-19. Autre décision actée en juillet dernier : une remise partielle sur les majorations de retard relatives aux créances des exercices 2016 et antérieurs. 

Dans la lignée de sa gestion dématérialisée de la relation avec ses affiliés, la CNSS a mis en place un nouvel espace, www.damancom.ma/recouvrement. « L’objectif de cette action est de permettre aux entreprises concernées de bénéficier de l’une des remises dont elles sont éligibles. Cet espace permet également aux entreprises de régler à distance leurs créances de façon intégrale ou par facilités de paiement », a précisé Omar Souabni, Directeur du pôle réseau à la CNSS.

Opérationnel depuis le 9 octobre dernier, 8500 entreprises ont procédé, via le portail, à la demande de bénéficier des mesures de remises gracieuses et au paiement de leurs créances (situation au 2 décembre 2020).

Toujours dans le cadre de la dématérialisation des services, la déclaration des salaires et le paiement des cotisations par voie électronique sont devenus obligatoires. « Le décret 2.19.718 du 3 mars 2020 a prévu une généralisation progressive de la télédéclaration et du télépaiement à partir de septembre 2020 en fonction du nombre moyen déclaré de salariés entre mars 2019 et février 2020 », a tenu à préciser Omar Souabni.

Afin d’expliquer les contours liés à cette démarche, des actions de communication ont été programmées par la CNSS. Des séminaires ont été notamment organisés au niveau central et régional avec les différentes représentations professionnelles.

Le méga chantier de la généralisation de la couverture sociale

Si la pandémie du Covid-19 a mis en avant l’importance et l’urgence de la mise en place d’actions sociales concrètes, les autorités publiques sont acculées à mettre en œuvre à partir de 2021 les orientations royales contenues dans le discours du Roi Mohammed VI en date du 29 juillet 2020 à l’occasion de la fête du Trône.

Une année qui sera marquée par le lancement d’une réforme sociétale de grande envergure portant sur la généralisation progressive de la couverture sociale. Une démarche importante accentuée par la volonté royale de généraliser l’Assurance maladie obligatoire (AMO) au profit de tous les Marocains d’ici la fin 2022, en plus de la généralisation de la retraite en faveur de la population active et de l’indemnité pour perte d’emploi (IPE) au profit des Marocains ayant un emploi régulier.

Le chemin parcouru par la CNSS est long, semé d’embûches, mais aussi de réalisations concrètes. Le Maroc est amené à se doter de pareilles institutions à même d’agir pour garantir un peu plus d’équité sociale afin de faire face à toutes sortes de mutations.

Événements

Octobre, 2021

Aucun événement

LafargeHolcim