Comment les nombreux Suisses en visite au Maroc sont-ils rentrés chez eux ?

Alors qu’à travers le monde, la lutte contre le Covid-19 a contraint les états à fermer leurs frontières, certains voyageurs n’avaient pas encore rejoint leur lieu de résidence principale. Ce fut le cas pour de nombreux Suisses à travers le monde et au Maroc. Comment sont-ils rentrés chez eux ? Retour sur une vaste opération logistique, diplomatique et de solidarité.

Qu’ils soient dans le nord, dans le sud, en montagnes, dans les villes impériales sur les côtes, à pied, en caravane, plus de 2000 Suisses se trouvaient au Maroc lors de la fermeture des frontières, mesure prise dans la lutte contre le Covid-19. Des Suisses qui, dans la grande majorité des cas, étaient désireux et devaient retrouver leur foyer.  C’est ainsi que du 16 mars au 11 avril, une vaste opération a été mise en place par les équipes de l’Ambassade de Suisse à Rabat pour les aider, en coordination avec le centre de crise du Département Fédéral Affaires Etrangères (DFEA) à Berne. Durant cette période, quatorze vols commerciaux, ayant nécessité une autorisation diplomatique, et deux vols de rapatriement, commandités et organisés par l’Ambassade, ont permis à plus de 2000 ressortissants suisses mais aussi européens de rejoindre leur pays, depuis Marrakech, Agadir et Casablanca. Dès la mi-mars, « le Maroc a pris des décisions rapides, claires, transparentes et coordonnées afin de lutter contre la propagation du virus », déclare S. E Guillaume Scheurer, Ambassadeur de Suisse à Rabat, avant de poursuivre « la mission première pour nous était que les services de l’Ambassade soient opérationnels 24h/24 et 7j/7, afin d’être disponibles pour tous nos compatriotes, et pour les touristes suisses qui avaient besoin d’information et d’aide. »

Opérationnels 24h/24

En dehors des deux vols de rapatriement qui ont nécessité un travail particulièrement accru, les services de l’Ambassade ont donc joué un rôle d’information, de conseils et de relais afin que les touristes suisses puissent chercher et trouver des places sur les vols commerciaux à destination de la Suisse ou de grande villes européennes. Ces informations, régulièrement mises à jour, ont été diffusées via le site web de l’Ambassade, sa page Facebook, le compte Twitter de l’Ambassadeur et par des emails aux Suisses bloqués, qui s‘étaient annoncés à l’Ambassade directement ou par l’application « Travel Admin ». A l’heure où le confinement a été instauré, « l’Ambassade a aussi dû procéder à une réorganisation, qui respectait les mesures de prévention sanitaire et qui protégeait nos équipes », explique M. Guillaume Scheurer.

Travail collectif

Durant toute cette opération, de nombreux acteurs, marocains et suisses ont apporté leur contribution : « C’est grâce à un travail collectif que nous avons pu agir efficacement. Nous avons très bien travaillé avec les autorités marocaines, notamment le ministère des Affaires Etrangères, le ministère de l’Intérieur, le ministère du Tourisme, mais aussi la Direction de l’aviation Civile, les Wilayas, et même plus intensément qu’en période normale. Les services compétents nous ont aidés pour les autorisations diplomatiques, mais aussi pour les autorisations de déplacement ; une fois le confinement instauré, il fallait que les Suisses se trouvant aux quatre coins du Royaume puissent rejoindre les villes de départ. L’Ambassade a ainsi organisé à plusieurs reprises des transferts en bus entre Marrakech et l’aéroport de Casablanca. Parallèlement aux autorités marocaines, nos Consuls honoraires, Mme Zineb Kettani à Casablanca et particulièrement M. Sami Zerelli à Marrakech, ont été fortement impliqués. Nous avons pu compter aussi sur la colonie suisse qui a proposé des hébergements. Nous avons eu des réactions exceptionnelles de solidarité. Également des entreprises liées au secteur de l’aviation, comme Swissport, nous ont énormément soutenu », détaille M. Guillaume Scheurer.

En plus des rapatriements par avion qui ont été les plus nombreux, une gestion et un accompagnement particuliers ont été déployés pour les nombreux caravaniers suisses se trouvant au Maroc qui désiraient rentrer chez eux par ferry avec leurs véhicules. « Une solidarité d’exception entre Ambassades, notamment celles de l’Italie, de la France et de l’Espagne, leur a permis de rentrer en Suisse. », conclut M. Guillaume Scheurer, Ambassadeur de Suisse à Rabat.

Indépendamment de la possibilité de retour au pays, le DFAE continuera d’apporter son soutien aux personnes bloqués dans le monde dans le cadre de la protection consulaire, à laquelle tout citoyen suisse à l’étranger a droit en cas de situation de détresse. L’Ambassade est en contact régulier et direct par email avec les quelques ressortissants suisses encore bloqués au Maroc.

Événements

Mai, 2020

Aucun événement

LafargeHolcim