Quel est l’aspect positif de cette crise ?

Alors que la crise sanitaire liée au COVID-19 entraine de nombreux changements dans les vies personnelle et professionnelle de chacun, la CCSM est allée à la rencontre de ses membres. Ils livrent ici leurs réflexions et leur optimisme dans ce contexte inédit.

Olivier Marion

Olivier Marion, Directeur General de Bühler pour l’Afrique du nord, l’Afrique Centrale et l’Afrique de l’Ouest

« Cette crise génère de nouveaux fonctionnements. On se rend compte aujourd’hui que le télétravail est une solution viable, après un certain temps d’adaptation. Ce contexte inédit a bousculé les individus dans le monde, et dans notre Groupe, et dans les deux cas, des idées émergent. Au sein de Bühler, certaines idées nées pendant cette crise lui survivront. Je pense notamment à de la téléassistance à distance, ce sont des nouveautés qui voient le jour et qui pour certaines sont déjà mises en place. »

 

Sanaa Sayagh

Sanaa Sayagh, Directrice Générale de Roche Maroc

« Cette crise nous ramène à mon sens à des valeurs essentielles. Ce contexte nous montre que la priorité doit être donnée à la santé en termes de ressources humaines mais aussi en termes de recherche et développement, et d’infrastructures. Cette crise nous apprend aussi que d’autres voies sont possibles notamment celle de la digitalisation. Aujourd’hui, l’important est que chacun reste vigilant et positif. En cela, les managers et les responsables ont un rôle d’exemplarité à tenir et à diffuser au sein de leurs équipes. »

 

Naoufel Filali

Naoufel Filali, Directeur des affaires publiques de Novartis

« L’élan de solidarité nationale et au sein de nos équipes est très positif et très encourageant. Il est vraiment important de se concentrer sur le présent et sur l’aide qu’on peut apporter. Ensuite, ce contexte voit naitre des solutions innovantes, tout ce qui est plateforme digitale et qui à l’avenir, risque de prendre encore plus de place. Pour le présent, ce qui est primordial c’est d’assurer une communication fluide afin de tenir au courant nos équipes de la situation et leur donner une perspective. Il faut absolument réaffirmer les besoins de ses clients car les certitudes ne s’appliquent plus en temps de crise. Il faut écouter les équipes terrain et faire preuve d’agilité et de réactivité. Cette crise nous montre que certains modèles peuvent être ré imaginés notamment grâce à la digitalisation. »

Sanaa Sayagh

Christophe De Figueiredo, Directeur Général Swissport Maroc

« Nous vivons une situation que même les plus grands films de science-fiction n’avaient pas imaginée. L’important aujourd’hui est de suivre les consignes du Gouvernement et ce qui est certain c’est que depuis le début, le lien social, semble se renforcer. C’est un aspect positif. Des initiatives solidaires émergent. Nous avons notre futur entre les mains. Du point de vue business, sur notre marché très fragmenté, je pense qu’il y aura une redistribution des rôles et que certaines entreprises tireront leur épingle du jeu. Au sortir de la crise, une euphorie gagnera, je l’espère, les personnes confinées, ce qui aura des conséquences bénéfiques pour le secteur aérien et le tourisme. »

Julien Sonnerat

Julien Sonnerat, Directeur Général de Schindler Maroc

« Depuis le début de cette crise, les individus ont montré des capacités à se réinventer, à imaginer des solutions pour faciliter leur quotidien et leur sécurité, parfois dans des gestes très simples. Certains de nos collaborateurs ont trouvé, par exemple, des procédés ingénieux pour se laver les mains dans leur voiture. Par ailleurs, cette période nous pousse à être plus humains, plus à l’écoute vis-à-vis des autres, que ce soit dans l’univers professionnel ou dans une sphère plus privée. »

Événements

Mai, 2020

Aucun événement

LafargeHolcim