INTERVIEW FAIZ OUMGHAR, MANAGING DIRECTOR LEICA GEOSYSTEMS MOROCCO REGIONAL SALES MANAGER NORTH AFRICA

« L’un des points positifs de la crise est l’accélération de la digitalisation du secteur du BTP »

Sanaa Sayagh

Depuis le 25 juin, le Maroc est déconfiné. Comment avez-vous traversé le deuxième trimestre et quelle est la situation pour Leica aujourd’hui ?

Comme tout le monde, nous avons été impactés par la crise. Nous avons eu la chance de conserver certains projets hautement structurels qui se sont poursuivis au Maroc particulièrement en mars et avril. Nous n’avons donc pas eu besoin de recourir au chômage partiel et nous avons pu garantir le maintien de l’emploi.

C’est paradoxal mais de manière générale la crise nous a été bénéfique. En fait, nous avons optimisé cette période de confinement pour organiser des webinaires destinés à nos clients au Maroc et dans toute l’Afrique. Ce concept nous a permis d’être encore plus proches d’eux tout en poursuivant notre activité. Nous avons pu aussi véhiculer certaines informations sur des nouvelles technologies, sur la digitalisation des chantiers qui offre de nombreux avantages en termes notamment de respect des délais et de gains de productivité.

Cette période de confinement a donc été un tremplin pour Leica ?

Nous avions la chance d’avoir une structure IT très performante avant le confinement et nous utilisions déjà certains outils de travail à distance. Pendant le confinement, nous avions des réunions quasi quotidiennes où nous faisions le point sur l’activité.

Nous avons aussi profité de cette période pour faire de la formation en interne et renforcer la connaissance de nos produits. Les webinaires évoqués précédemment ont traité de problématiques clients spécifiques. Ce concept a très bien fonctionné car il répondait à des attentes ciblées. Nous avons eu un public régulier de plus d’une centaine de personnes à chaque fois, qui s’est ensuite traduit, à la fin du Ramadan, par une belle accélération de l’activité.

Une reprise prometteuse pour Leica ! Quels sont les dispositifs mis en place pour garantir la sécurité de vos équipes ?

Dès notre retour au bureau à Casablanca, toutes les mesures d’hygiène nécessaires ont été mises en place pour la sécurité de nos collaborateurs mais aussi de nos clients et de tous nos partenaires : la présence de gel désinfectant à l’entrée, la prise de température, le respect des gestes barrière. Nos locaux spacieux nous permettent aussi de respecter la distanciation de manière confortable. Par ailleurs, l’approche digitale de Leica que nous prônons depuis notre installation au Maroc il y a deux ans, offre une alternative aux clients ne souhaitant pas de contact physique. Cela les sécurise, et pour nous cela constitue la solution pour continuer à faire nos démonstrations.

Quel serait selon vous l’aspect positif de cette crise ?

Depuis une dizaine d’années, le monde de la construction, pas seulement au Maroc mais dans le monde entier, est l’un des secteurs les plus en retard dans la digitalisation alors que le digital fait partie de notre quotidien. Un des aspects positifs de la pandémie a été l’accélération de la digitalisation du secteur.

Cette crise a aussi permis de découvrir de nouvelles manières de collaboration à distance que ce soit en interne ou en externe. Ce travail à distance est tout aussi performant et in fine cela réduit les coûts de déplacement les coûts de structure que peuvent observer certains commerciaux. Cette période si singulière nous a permis de nous remettre en question et c’est un aspect très positif.

Événements

Août, 2020

Aucun événement

LafargeHolcim