INTERVIEW ABDELLILAH MOURID, DIRECTEUR GENERAL SICPA MAROC

« Le Maroc a pris toute la mesure des enjeux du digital »

 

ABDELLILAH MOURID

Quelle est la situation de Sicpa au Maroc depuis le début de la crise sanitaire ?

Au sein du groupe Sicpa, nous avons deux types d’activités principales : L’une concernant les encres de sécurité et l’autre consacrée à l’authentification et la traçabilité des produits. Au Maroc, pour la première activité nous travaillons avec Dar Assikah et pour la seconde avec l’Administration des Douanes et des Impôts Indirects pour la traçabilité des produits soumis à la Taxe Intérieure de consommation. Dans ce cas, notre activité suit celle de nos clients. En ce qui concerne par exemple, les nectars, le tabac, l’eau, les alcools, s’ils ne se vendent pas, nous ne vendons pas non plus. Nous avons donc été fortement impacté jusqu’à la fin du confinement, l’activité a repris progressivement depuis. Mais sur tout ce qui concerne les petits volumes liés à l’activité des cafés, des restaurants, des chantiers, la baisse est considérable, car ce sont des produits qui se consomment quand on est en groupe et optimistes. Malgré cela, nous avons pu conserver tous nos effectifs, au siège, au centre de Codage et sur les différents sites où nos équipes interviennent.

Comment conciliez-vous poursuite du travail et sécurité de vos collaborateurs ?

Que ce soit dans notre Centre de codage, au niveau des différents sites producteurs et au Siège, nous avons mis en place différentes mesures en suivant les directives du Ministère et de la CGEM. Pour tous nos collaborateurs dont l’activité le permet, le télétravail a été la règle. Pour tous les autres, des masques mais aussi des gels désinfectants ont été distribués et le processus continue régulièrement. Nous avons également testé l’ensemble de nos effectifs, quel que soit leur lieu d’exercice.

Bien avant la pandémie, le groupe exploitait des outils de vision conférence sécurisés. Nous avons ainsi organisé une grande réunion afin de sensibiliser mais aussi de rassurer l’ensemble de nos équipes, particulièrement ceux qui se rendaient sur sites. Dans ce sens, nous avons aussi, mis en place deux équipes au sein du centre de Codage pour diminuer le nombre de personnes sur place et créer un climat plus rassurant.

Quel est selon vous l’aspect positif de cette crise ?

J’ai été particulièrement marqué par l’élan et la disponibilité des entreprises afin d’aider le pays à faire ce qu’il faut pour faire face à la pandémie : je parle ici des respirateurs médicaux, des masques etc. Cela nous montre qu’économiquement, nous pouvons nous dépasser en présence d’un catalyseur. L’autre point positif que j’observe est que le Maroc a pris toute la mesure des enjeux du digital. Au sein de Sicpa, cela nous permet d’être optimistes car nous proposons des solutions pour sécuriser le digital. Nous avons d’ailleurs adapté un de nos produits pour produire des passeports sanitaires, qui intéressent des états mais aussi des corporations comme des fédérations sportives qui permettent de garantir l’authentification des certifications.

Événements

Octobre, 2020

Aucun événement

LafargeHolcim