COVID-19 : INTERVIEW IMANE ZAOUI, GENERAL BUSINESS MANAGER, NESTLE MOROCCO

« Notre plus grand défi : installer de nouveaux réflexes »

Sanaa Sayagh

Quelle est la situation de Nestlé au Maroc aujourd’hui ?

Depuis le début de la crise, l’activité se poursuit avec les adaptations nécessaires. Tous les emplois ont été conservés et plusieurs priorités ont été fixées. La première concerne la sécurité de tous nos collaborateurs, qu’ils opèrent au sein de notre unité de production à El Jadida, de la logistique, de la force de vente ou au siège. Dans tous nos espaces, nous avons mis en place les mesures de distanciation sociale et instauré le port du masque obligatoire. A El Jadida, les équipes sont en shift hermétiques pour ne pas se rencontrer. Quant aux autres fonctions, elles sont en télétravail.

Notre deuxième priorité est d’assurer la continuité du business, car nous proposons des produits de base. C’est une responsabilité vis-à-vis de la société marocaine. Par ailleurs, il était nécessaire pour nous d’assurer également notre engagement auprès des 6000 fermiers concernés par notre collecte de lait et dont une bonne partie des ressources quotidiennes dépend de la continuité des opérations avec nous. Surtout que cette crise a coïncidé avec le ramadan qui enregistre une hausse de consommation de lait…Nous avons dû faire preuve d’adaptation et d’agilité pour honorer nos engagements. Et toutes nos équipes se sont pleinement mobilisées dans ce sens.

La troisième priorité a été la solidarité et d’assurer un rôle citoyen. C’est ainsi que Nestlé a répondu présent à l’appel de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en contribuant au Fonds National dédié à la lutte contre le Covid-19 à hauteur de 4 millions de dirhams, la moitié en donation et l’autre en produits.

Comment appréhendez-vous un éventuel retour au travail ?

Les équipes sont impatientes de retrouver le travail au bureau, mais nous n’allons pas agir de manière précipitée.

Nous avons créé un comité qui travaille sur toutes les mesures à mettre en place pour un retour dans les locaux. Nous allons tout d’abord attendre les directives des autorités et ensuite nous agirons de manière graduelle. Tant que nous le pouvons, nous allons encourager le télétravail.

Au niveau du siège, nous travaillons sur des aménagements qui respectent les distances sociales et toutes les normes de sécurité : poignées de porte, signalisation, matériel de désinfection… Car le plus grand défi, c’est d’installer de nouveaux réflexes. Ce qui est certain c’est que les départements vont être organisés en équipes qui travailleront en rotation pour ne pas avoir trop de collaborateurs en même temps au niveau du siège.

Quel pourrait être l’aspect positif de cette crise ?

En fait, j’ai été impressionnée par l’agilité et la capacité d’adaptation de mes équipes. Nestlé a toujours agi en faveur de la flexibilité. En cela, la crise a accéléré les choses et a montré que d’autres solutions de travail, tout aussi efficaces, sont possibles. Certains craignaient une baisse de productivité.  Pour nous cela a été le cas contraire : les équipes ont été très efficaces. Bien évidemment, la technologie est là pour nous aider, mais les collaborateurs font preuve d’unité. Chacun apporte sa pièce à l’édifice et trouve de la satisfaction dans sa contribution. Je suis très fière et très impressionnée par le niveau d’engagement de mes équipes.

Événements

Août, 2020

Aucun événement

LafargeHolcim