ABB promeut la mobilité durable au Maroc

Le mercredi 11 octobre dernier à l’hôtel Hyatt Regency de Casablanca, la Chambre de Commerce Suisse au Maroc, en partenariat avec ABB, a organisé une conférence-débat sur le thème « Transport ferroviaire et mobilité durable ». Une rencontre capitale pour le développement durable du Maroc, qui a connu la présence effective de son Excellence l’Ambassadeur de Suisse au Maroc M. Massimo Baggi aux côtés du Président de la CCSM, M. Mehdi Benzaari.

Le Maroc est plus que jamais déterminé à faire de la mobilité durable un enjeu fondamental de sa politique de transport. C’est la conclusion que l’on pourrait retenir de la conférence-débat organisée, le 11 octobre dernier par la CCSM en partenariat avec le leader mondial des technologies de l’énergie et de l’automation ABB, sur le thème « Transport ferroviaire et mobilité durable au Maroc ». Durant cette rencontre, les schémas directeurs présentés par les représentants du ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de L’Eau, de la Fédération du transport et de la logistique, de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF), de la Société du tramway de Rabat Salé, de Casa Transport et de l’Institut de Recherche en Énergie Solaire et Énergies Nouvelles (IRESEN) ont davantage éclairé la lanterne des participants sur les projets ambitieux du Royaume en matière de mobilité durable mais aussi sur la solution sur mesure qu’offre ABB dans le domaine.

La mobilité durable au cœur de la politique marocaine

Depuis la COP22, le Maroc mène des études qui visent à rendre ses infrastructures plus attractives, plus complémentaires et plus compétitives tout en répondant aux mouvements croissants des personnes et des marchandises et en réduisant leur incidence sur l’environnement. « Notre pays a entrepris, depuis plus d’une décennie, nombre de projets importants visant le développement de la mobilité durable. Parmi ces projets, il y a le plan de développement du Grand Casablanca à l’horizon 2030 qui consacre une part importante de son budget, soit 33,6 milliards de dirhams, au développement du transport durable, notamment à travers la réalisation d’un réseau de transport en commun incluant quatre lignes de tramway », rappelle lors de son intervention le représentant du ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, M. Hicham Abdelaziz Moumni. Toujours dans le domaine du transport, ce même ministère a lancé une nouvelle stratégie 2017-2021 pour plus d’accessibilité, d’efficacité, mais surtout, qui veille au respect de l’environnement. Et ce n’est pas tout ! De manière générale, il vise aussi à moderniser le transport.

Cependant, si autant de projets ambitieux et innovants ont été dédiés à la mobilité dans le cadre d’une politique générale de développement durable au niveau national, c’est parce que « le transport, tel que l’a expliqué M. Rachid El Mrabet, Directeur des appels à projets et de l’innovation à l’IRESEN, est le premier consommateur d’énergie au Maroc. Le transport routier, à lui seul, représente 88 % de la consommation énergétique du secteur du transport, dont 35 % pour les véhicules particuliers et 43 % pour le parc circulant du transport routier de marchandises ». Lui succédant à la tribune pour exposer les réalisations et projets de la Société du Tramway de Rabat-Salé, Mme Loubna Boutaleb, en qualité de Directrice Générale, a présenté les chantiers en cours pour l’extension de la desserte du tramway de Rabat (lequel transporte un minimum de 120 000 voyageurs par jour, ndlr). « Les deux lignes actuelles du tramway de Rabat profiteront d’importantes extensions, en plus des trois nouvelles lignes supplémentaires qui seront mises en place ». À cette occasion, la Directrice a aussi mis l’accent sur les dispositions prises par la Ville de Rabat pour le lancement de son Plan de Déplacement Urbain (PDU) qui s’étendra sur la période 2017-2024. Un Plan qui prévoit la mise en place de quatre lignes de bus électriques. Deux autres projets importants sont également prévus par la société, en l’occurrence la création de pôles multimodaux et la desserte de la future gare LGV de Rabat Agdal.

En ce qui concerne la société Casa Transport, elle s’intéresse dans plusieurs projets d’infrastructures routières en l’occurrence la trémie Azbane, la trémie des Almohades, et le pont à haubans de Sidi Maarouf qui est toujours en construction. « Ces infrastructures, comme l’a démontré le Directeur des Études et Développement de Casa Transport, M. Aziz Berrahou, vont contribuer à transformer la ville et à y instaurer la modernité et la mobilité durable. »

Le rail, la colonne vertébrale de la mobilité durable

Dans la suite des interventions, le représentant de l’ONCF M. Said Chandid, Directeur Stratégie et Communication, souligne que la mobilité durable est une nécessité car les changements climatiques influent sur les besoins et les options de mobilité. Selon lui, « le rail est la voie qui répond le mieux à nos attentes en matière de transport durable. Il a ses avantages. Le ferroviaire assure la sécurité, la préservation de l’environnement, l’économie d’énergie. C’est pourquoi, aujourd’hui au Maroc, nous nous orientons progressivement vers un système de transport urbain, où le ferroviaire constitue l’épine dorsale ». Ce qui justifie plusieurs projets ambitieux de l’Office, entre autres le lancement d’une étude pour l’élaboration d’un schéma directeur de mobilité nationale aux horizons 2025 et 2035, le Plan Rail 2040, le RER et la LGV (Ligne à Grande Vitesse). En effet, cette feuille de route a pour objectif de définir la configuration future du réseau ferroviaire, à savoir les lignes conventionnelles, les lignes à grande vitesse et les services régionaux, et ce, pour accompagner le développement socio-économique du Maroc et contribuer à l’amélioration de la compétitivité des secteurs productifs.

ABB, pour des solutions sur mesure

C’est avec beaucoup d’intérêt et d’attention que les représentants de ABB, M. Khaled Torbey, Directeur Général de ABB Maroc, M. Thierry Lassus, Rail Industry Network Infrastructure & E-bus Global Head (ABB Suisse), et Emmanuel Cuvillier, EMEA Product Executive (ABB France), ont suivi les présentations de chacune des entités présentes à la conférence-débat. À cette occasion, ils n’ont pas manqué de manifester leur volonté et leurs ambitions de collaboration avec le Maroc en matière de mobilité durable. M. Emmanuel Cuvillier a présenté les solutions de ABB aux principaux opérateurs du transport, les invitant à s’impliquer mais aussi à s’engager davantage dans la mobilité durable. ABB développe depuis longtemps des solutions de transport durable. Ses innovations ont le potentiel de transformer l’environnement urbain pour le bénéfice de tous, par le biais de technologies innovantes et efficaces et d’infrastructures de recharge pour véhicules électriques. C’est dans cette optique que M. Thierry Lassus a exposé l’innovation la plus récente de ABB, dévoilée à Genève, un système de charge très rapide pour des bus électriques de grande capacité. Lequel système délivre une recharge en 15 secondes au niveau des arrêts de bus, fournissant ainsi suffisamment de puissance pour atteindre le prochain arrêt. Pour les véhicules électriques, ABB fabrique des bornes en courant continu de 50 kW qui seront prochainement portées à 150/300 kW et lesquelles sont compatibles avec tous les véhicules utilisant les standards CHAdeMO 1.0 et CCS2. Mieux encore, avec le système TOSA, les bus électriques fonctionnent sans lignes de contact et se rechargent à certains arrêts en station en seulement 15 secondes. Des bus 100 % électriques, équipés de ce dispositif, circulent actuellement à Genève. Grâce à la qualité de son offre, ABB a équipé 50 concessions Volkswagen et Audi ainsi que leur nouveau siège à Roissy. Une expérience considérable que le leader technologique ABB souhaite mettre à la disposition du Maroc, afin de contribuer au développement de la mobilité durable dans le Royaume chérifien à travers ses solutions innovantes pour réduire les consommations d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre dans le transport routier, ferroviaire et maritime.

C’est sur cette note prometteuse que la rencontre a pris fin. Pour continuer sur cette lancée, il conviendrait d’organiser assez souvent un cadre adéquat de concertation et d’échange entre les pouvoirs publics, les autorités locales et le secteur privé. La Chambre de Commerce Suisse par l’organisation de cette conférence-débat a ouvert le bal. D’autres initiatives seront les bienvenues afin d’échanger sur les meilleures solutions qui répondent aux besoins du Maroc d’aujourd’hui et de demain en matière de transport.

Cette conférence-débat contribue à la dynamique de développement durable instaurée dans la ville Casablanca, à travers plusieurs projets comme la mise en place d’un réseau de transport en commun avec une politique de stationnement assez spéciale ou encore le réseau électrique ou les BHNS (Bus à Haut Niveau de Service, ndlr). Tous des projets qui ne feraient que réduire les effets néfastes des gaz à effet de serre dans la ville… Nous félicitons la CCSM et ABB pour l’organisation réussie de cette journée.

M. Aziz Berrahou, Directeur Des Études et Développement, Casa Transport

La Société du Tramway de Rabat-Salé s’inscrit dans une démarche de développement durable de l’agglomération. Et en ce sens, le tramway s’est très vite imposé comme la solution idéale. Cependant, nous restons ouverts à toutes autres propositions avec la seule ambition de toujours mieux moderniser les deux villes. Ce genre d’initiative est louable. Il est donc à renouveler parce qu’il permet aux différents acteurs du transport de se rencontrer et de présenter l’état d’avancement de leurs projets qui répondent à l’objectif national de développement durable. Cette conférence-débat est aussi une opportunité de s’inspirer des autres pays et de profiter de leurs avancées technologiques et retours d’expérience sur les mêmes problématiques que nous rencontrons.

Mme Loubna Boutaleb, Directrice Générale, Société du Tramway Rabat-Salé

Ce qui a été développé dans cette salle pendant toute cette journée prouve largement que nous sommes au cœur de la mobilité durable. Nous félicitons la CCSM pour cette organisation. Elle a su réunir les décideurs et les opérateurs du transport autour d’une même table afin de discuter des enjeux potentiels du transport durable mais aussi de démontrer l’ouverture du Maroc à toutes propositions de solutions innovantes en matière de transport durable.

M. Thierry Lassus, Rail Industry Network Infrastructure & E-bus Global Head, ABB Suisse

Événements

Décembre, 2018

Aucun événement

LafargeHolcim