Swisseco n° 32 – 3 questions à M. Abdelaziz Babqiqi

Karim Tir, Directeur Général ABB Maroc

M. Abdelaziz Babqiqi, Directeur Général de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC)

« La stratégie 2022-2026 de la propriété industrielle et commerciale basée sur notre vision à l’horizon 2035 ambitionne de positionner la propriété industrielle et commerciale au service d’une économie nationale productive, innovante et inclusive. »

Suite à la récente signature d’un accord de coopération en matière de propriété industrielle, l’Office Marocain de la Propriété Industrielle et Commerciale (OMPIC) renforce ses engagements et ses perspectives dans ce domaine crucial pour le développement économique et l’innovation. Dans ce numéro, nous avons l’honneur d’adresser notre interview à M. Abdelaziz Babqiqi, Directeur Général de l’OMPIC pour nous éclairer sur les enjeux, les opportunités et les défis que cet accord représente pour le Maroc. Interview

Le Maroc et la Suisse viennent de sceller un nouvel accord de coopération en matière de propriété intellectuelle. Qu’est-ce qui, selon vous, a motivé ce partenariat et qu’en attendez-vous concrètement ? 

Tout d’abord, il faut souligner que ce nouvel accord s’inscrit dans le cadre des relations excellentes entre le Maroc et la Suisse et la volonté de nos deux pays de renforcer davantage leur partenariat dans ce domaine de grande importance.

En effet, un système de propriété industrielle (PI) solide est un levier essentiel du développement socio-économique. Le Nouveau Modèle de Développement du Maroc (NMD) reconnait ce rôle important de la propriété industrielle favorisant l’émergence d’un écosystème d’innovation performant et contribuant dans la transformation de l’économie marocaine et sa montée en gamme.

Dans ce sens, la stratégie 2022-2026 de la propriété industrielle et commerciale basée sur notre vision à l’horizon 2035 ambitionne de positionner la propriété industrielle et commerciale au service d’une économie nationale productive, innovante et inclusive.

Pour atteindre cette vision stratégique, l’OMPIC s’emploie à mettre en œuvre une feuille de route ambitieuse et concrète visant à stimuler l’innovation et la créativité en facilitant l’accès aux outils de protection de la propriété intellectuelle pour les innovateurs, les créateurs et les entrepreneurs marocains, ce qui renforcera la compétitivité de l’entreprise marocaine sur les marchés national et international.

L’accord signé entre le Maroc et la Suisse, qui est mis en œuvre par l’Institut Fédéral Suisse de la Propriété Intellectuelle (IPI) en partenariat avec l’OMPIC en tant que partenaire principal de ce programme de coopération ainsi qu’avec les autres parties prenantes, vise à contribuer dans la réalisation de cet objectif. En ce qui concerne la propriété industrielle, l’accord s’articule principalement autour des axes suivants :

  • Le cadre légal en matière de propriété industrielle et commerciale ;
  • Les services fournis pour la protection et l’utilisation des droits de propriété industrielle et commerciale ;
  • La promotion de la propriété industrielle auprès des différents utilisateurs ;
  • L’application des droits de propriété industrielle.

Quels sont les enjeux majeurs en matière de protection des innovations et créations pour les entrepreneurs marocains et comment cet accord pourrait-il leur servir ?

Pour pouvoir tirer parti des avantages qu’offre la propriété industrielle (PI), il est important de renforcer notre écosystème de l’innovation. Pour cela, plusieurs éléments sont à prendre en considération, dont principalement :

  • Le cadre juridique et les procédures de protection de la propriété industrielle qui doivent être efficaces et accessibles ;
  • Le développement des compétences nécessaires à l’innovation et à la gestion de la propriété industrielle ;
  • La relation entre la communauté de la recherche et les entreprises ;
  • L’existence de mesures incitatives pour encourager l’investissement en propriété industrielle ;
  • Les programmes de financement ;
  • Les mécanismes de défense des droits de propriété industrielle.

En plus des services fournis pour faciliter le recours aux outils de la propriété industrielle, il faut souligner que plusieurs programmes sont mis en place pour accompagner les entrepreneurs marocains dans l’utilisation de ces outils. Je peux citer les programmes de promotion, de sensibilisation et de formation. L’OMPIC développe également des services digitaux et met en place un réseau d’espaces de services au niveau des différentes régions du Royaume pour un accompagnement de proximité des usagers et ce en partenariat avec nos partenaires notamment les délégations du Ministère de l’Industrie et du Commerce, les Chambres de commerce, d’industrie et de services et le réseau TISC (Technology and Innovation Support Centers), constitué d’universités, centres de R&D, centres techniques et associations d’entreprises et d’inventeurs sur l’ensemble du territoire du Royaume.

Comme on peut le constater, ces projets et initiatives sont en ligne avec le programme de coopération Maroc-Suisse qui va contribuer d’une façon significative à la modernisation des outils de protection des titres de propriété industrielle et commerciale au Maroc et au renforcement des activités de promotion et de sensibilisation des utilisateurs du système de la PI. Ce programme de coopération apportera également un soutien important aux acteurs concernés grâce au partage d’expériences et de bonnes pratiques qui sera entrepris tout au long de ce projet.

Enfin, je suis convaincu que les résultats de ce projet qui, je tiens à le rappeler, ont fait l’objet de plusieurs échanges entre les différentes parties prenantes des deux pays, seront bénéfiques à tous.

Quels sont les défis auxquels les entrepreneurs, créateurs et chercheurs sont actuellement confrontés et quels sont les dispositifs proposés par l’OMPIC pour les accompagner ? 

Comme évoqué précédemment, la propriété industrielle est un élément central pour les entrepreneurs, créateurs et chercheurs. Elle permet de récompenser les efforts de créativité et de rentabiliser les investissements dans la recherche et développement. La propriété industrielle peut constituer également un moyen important de financement. Elle offre par ailleurs une source d’information inestimable grâce à la diffusion de l’information brevet rendue possible par le système de la PI.

Pour les entrepreneurs, créateurs et chercheurs, le principal défi est d’appréhender les outils de la PI et de les intégrer dans leurs projets d’investissement ou de recherche.

En tant qu’office de propriété industrielle, notre première mission est d’assurer la sécurité juridique des actifs de propriété industrielle. Il s’agit de notre rôle régalien.

Nous avons aussi un rôle d’accompagnement qui consiste à mettre à la disposition des acteurs économiques un large panel de services leur permettant de s’informer, de se protéger et de faire valoir leurs droits sur les marques, les designs et les brevets d’invention.

La promotion de la culture de la propriété industrielle et commerciale et le renforcement de son utilisation au sein des entreprises est de ce fait un chantier phare de l’Office. De même, nous accordons une priorité au développement des compétences en matière de propriété industrielle et commerciale. A cet égard, l’Académie de l’OMPIC propose une offre de formations permettant aux entreprises de se doter des compétences nécessaires dans ce domaine.

L’OMPIC intervient également au niveau de différents maillons de la chaine de valeur de l’innovation technologique, particulièrement ceux liés à la veille technologique, la protection de la propriété industrielle et la commercialisation des inventions.

C’est dans ce cadre que l’OMPIC a mis en place des services à valeur ajoutée en matière de brevet d’invention basés sur l’analyse de l’information brevet. L’objectif étant de promouvoir l’utilisation de cette information auprès des chercheurs, créateurs et entrepreneurs.

Enfin, je voudrais citer la banque de projets innovants et la plateforme IP Marketplace (https://www.ipmarketplace.ma) que nous avons lancées en mars dernier qui est une plateforme digitale au service de tous les acteurs de l’innovation, offrant notamment des services de valorisation des brevets d’invention.

Événements

Avril, 2024

Aucun événement